Les Carolos se sont inclinés en toute fin de rencontre face à des Messins qui évolueront en Ligue 1 cette saison.

Pour ce match amical face aux promus de Ligue 1, Karim Belhocine effectuait plusieurs changements par rapport au match amical disputé à Uerdingen. "Je veux continuer à profiter des matches de préparation pour effectuer des tests, donner du temps de jeu à tout le monde et continuer à travailler physiquement, expliquait Karim Belhocine. Autant, je commence à avoir des certitudes à certains postes et pour certains joueurs, autant j’ai encore besoin d’en tester à d’autres places. Le plus important pour moi, c’est d’être prêt pour le match face à La Gantoise."

Tous ces changements demandaient à chaque acteur de trouver ses marques. Mais un ballon dans le dos de Willems permettait à Centonze de s’infiltrer avant d’offrir un caviar à Boulaya, international algérien, qui n’avait plus qu’à conclure (1-0).

Les Carolos ne s’en laissaient pas compter et progressivement, prenaient la maîtrise du jeu. Le dernier geste leur faisait pourtant défaut. Et si la formation messine proposait quelques contre-attaques intéressantes, ce sont bien les Carolos qui allaient trouver la récompense à leurs efforts sur coup de pied arrêté… Dessoleil, étrangement libre d’un vrai marquage, plaçait une tête rageuse à quelques secondes de la fin de la première mi-temps (1-1).

Comme souvent dans les matches amicaux, la deuxième période allait perdre en intensité et les deux équipes devenaient au fil du temps plus brouillonnes…

À dix minutes du terme, les Français allaient trouver la solution sur un corner. Niane coupait parfaitement la trajectoire du ballon pour tromper Riou qui ne pouvait que constater les dégâts (2-1). Le Sporting avait l’occasion de ramener l’égalité, mais le remarquable envoi de Niane - le Carolo cette fois - allait s’écraser sur la barre transversale alors que le portier local était battu.

Le score n’évoluait plus et Charleroi s’inclinait sur un petit écart. "On prend ce but alors que l’on avait effectué des changements dans la défense. Nous n’avons pas été assez présents sur ce coup de pied arrêté, expliquait le coach carolo. Mais je veux aussi retenir que nous avons été bien dangereux durant les dernières minutes. Nous nous sommes créés les occasions pour aller chercher ce match nul, qui n’aurait pas été immérité. Pour le reste, j’estime que nous avons été un bon adversaire pour cette équipe de Metz et que les Grenats ont été un bon opposant pour notre préparation avant le match de reprise.’’

Reste que l’équipe a encaissé la bagatelle de neuf buts en quatre matches et qu’il faudra rapidement trouver une nouvelle formule défensive capable de tenir le coup.

Charleroi : Riou, Marinos (22e Busi), Zajkov, Dessoleil (73e Keita), Willems, Hendrickx (67e Niane), Noorafkan (46e Diandi), Fall (46e Bruno), Grange (46e Morioka), Henen (62e Gholizadeh), Bedia (62e Perbet).

les buts : 5e Boulaya (1-0), 45e Dervite (1-1), 79e I. Niane (2-1).