Hermanni Vuorinen est décrit comme le Van Nistelrooy de son pays

CHARLEROI Depuis le week-end dernier, le Sporting privilégiait les pistes étrangères. Il écartait lundi le nom d’Ogunjimi. Hier, le RCSC a finalisé le prêt avec option d’achat de l’arrière-gauche français Romain Elie. Charleroi entendait aussi boucler son mercato pour 18h (afin de ne pas prendre de risques postaux), ce qui fut fait avec l’engagement de l’attaquant finlandais Hermanni Vuorinen, 25 ans (comme Elie), un beau bébé avançant 1,93 m pour 91 kilos. Il ne s’agit en l’occurrence pas d’un prêt puisque celui qui a encore marqué pour le FC Honka dimanche a signé pour deux ans (et option).

À 18 ans, Vuorinen a quitté sa Finlande natale et le FC Jazz Pori pour le Werder Brême, où il connut un échec. Revenu en Finlande via l’Allianssi Vantaa, c’est à Honka qu’il explosa en devenant meilleur buteur de son pays (21).

Courtisé dans toute l’Europe, il partit en Norvège, à Fredrikstad, où il ne réussit pas plus qu’en Allemagne. De retour en Finlande, il se relança à Helsinki avant de retrouver Honka en 2008 avec, jusqu’à hier, 31 buts pour 64 matches. Surnommé le Van Nistelrooy finlandais, il reçoit une autre chance de réussir hors de ses terres. Il sera présenté avec Elie aujour- d’hui. Pour le reste, point de Dufer ou de Iakovenko alors que, dans l’autre sens, Cha- kouri reste à quai. Idem pour l’ex-Zèbre Sergio, désormais libre et retourné à Marseille après un test à Roulers.



© La Dernière Heure 2010