Le président du RCSC Abbas Bayat avait menacé d'aller en justice en cas du maintien de cette décision mais a finalement décidé d'aller d'abord en évocation


CHARLEROI Charleroi a annoncé lundi soir sur son site internet "se pouvoir en évocation" à la suite de la décision du comité d'appel de l'Union belge de football de lui infliger une défaite par forfait 0-5 face au Cercle Bruges, le 25 janvier dernier.

La rencontre de la 18e journée du championnat entre Charleroi et le Cercle Bruges n'avait pu se dérouler le 4 décembre dernier en raison de l'état de la pelouse du stade du Pays de Charleroi, gelé. Le comité sportif, le 21 décembre, puis le comité d'appel, le 25 janvier, ont décidé d'infliger un forfait aux Carolos pour ne pas avoir pris les mesures réglementaires pour protéger leur pelouse.

Le président du RCSC Abbas Bayat avait menacé d'aller en justice en cas du maintien de cette décision mais a finalement décidé d'aller d'abord en évocation pour espérer renvoyer l'affaire devant un autre comité d'appel.
En évocation, seules les fautes de procédure ou de nouveaux éléments peuvent conduire à la décision de renvoyer l'affaire devant le comité d'appel.

© La Dernière Heure 2011