Mine de rien, c’est une fameuse page de l’histoire récente de Charleroi qui vient de se tourner, ce mardi soir. En annonçant la rupture "à l’amiable" du contrat de son joueur Steeven Willems, à trois mois de son terme, le Sporting a dit au revoir au joueur de l’effectif actuel qui est au club depuis le plus longtemps.

Willems est en effet arrivé à Charleroi en 2013 en provenance de Lille. Oui mais voilà, après avoir disputé 158 matchs pour les Zèbres, le défenseur français peine sérieusement à se remettre d’une blessure en tendon d’Achille : le syndrome de Haglund, une excroissance osseuse qui enflamme le tendon. Une blessure qui remonte à janvier 2021. Soit plus d’un an. Et que Willems ne parvient pas à surmonter. Lors du stage hivernal à Belek, en janvier dernier, on l’avait senti atteint mentalement alors qu’il n’avait pu réellement s’entraîner sur le terrain que le premier jour, la douleur étant à nouveau trop importante.

Un futur d’entraîneur ?

"J’ai beaucoup de déception quant à cette dernière saison, à mes objectifs personnels non-atteints, ou encore à la façon dont cela se termine pour moi au Sporting", a notamment écrit le joueur dans une lettre adressée aux supporters. Plus loin, il dit aussi : "Ce n’est qu’un au revoir que je vous fais, pas un adieu. Je sens que mon destin me ramènera à Charleroi."

On sait que, durant sa longue revalidation, Steeven Willems a commencé à s’intéresser sérieusement à différents aspects du football, dont le coaching. Lors des matchs du Sporting, on a par exemple pu le voir en tribune, équipé d’une oreillette et un ordinateur sur les genoux. Signe d’une reconversion à l’étude, sans doute.

En attendant, Willems ambitionne de retrouver un challenge sportif comme joueur pour la saison prochaine.