Le Sporting le sait. En cas de défaite ce samedi, les Europa play-offs se termineront déjà après deux journées. La fin de saison risquerait d'être très longue. Malgré la défaite initiale à Malines, plusieurs points positifs se dégagent. Il faudra réitérer dans le contenu mais se montrer plus adroit à la finition.

"C'était l'une de nos meilleures prestations de ces dernières semaines. On s'est procuré plus d'occasions franches que face à Zulte où l'on avait pourtant gagné 3-0. A nous d'être un peu plus calme et serein dans le dernier tiers offensif tout en y ajoutant de la vitesse car la semaine dernière, nos attaques rapides n'ont parfois pas été suffisamment percutantes", analyse Edward Still.

Contre le récent vainqueur de la Coupe de Belgique, le technicien ne pourra compter sur Bayo, l'homme en forme, privé d'affrontement contre le club auquel il appartient toujours. En crise de confiance, Badji doit saisir ce qui ressemble déjà presque à l'une de ses dernières chances. Si tant est qu'il soit titulaire.

"Ce serait le choix évident et il le mérite largement mais on ne veut pas être réduit à ça. On peut faire également jouer Zaroury et Mbenza à ce poste. Les solutions sont riches."

Face à une équipe qui n'a plus rien à jouer, Still ne s'attend à aucun cadeau. "On connaît leurs ambitions. Nous avons regardé qui était disponible de leur côté et on s'attend à ce qu'il place la meilleure équipe. Tous ces bons joueurs n'auront qu'une envie : réagir par rapport à la défaite contre Genk."

Les Carolos, eux, doivent survivre. Ils ont encore leur sort entre les mains mais le faux-pas est interdit.