Vendredi, le Sporting Charleroi a fêté sa sixième victoire d'affilée en championnat avec plus de 4000 supporters présents dans le stade.
Une belle fête qui a cependant été un peu refroidie par la Pro League en ce début de semaine avec un avertissement reçu par le Sporting pour tout d'abord un non-respect du port du masque de certains supporters. "Nous avons pris acte du message de la Proleague", nous explique le secrétaire général du club, Pierre-Yves Hendrickx. "Concernant le port du masque, cela a été vérifié aux entrées et cela a été répété au micro en avant-match. Mais plus la rencontre avançait, plus il s'agissait d'une contrainte pour certains. Ce sera à corriger car désormais, il faudra rester masqué durant les 2h30 de présence au stade."

Le deuxième grief est lié à la distanciation sociale qui n'a pas toujours été respectée dans le stade. "Nous ne pouvons que remarquer qu'au fur et à mesure du résultat positif et de l'avancement du match, certains, emportés par l'enthousiasme, ont oublié les règles", avance Hendrickx. "Cela devrait être corrigé sous peine de sanction pour le football, notre club et le reste du public qui a respecté les consignes. Le foot ne sera plus jamais comme avant et ceux qui ne le comprennent pas devront soit ne plus venir soit se conformer aux règle. La latitude de cette semaine et l'excuse de la première fois ne seront plus valables lors des prochaines rencontres. Le club a dépensé une énergie folle pour tout préparer et ne peut admettre qu'une minorité ne soit pas conscient que les règles doivent être respectés."

Ce jeudi, Charleroi accueillera le Partizan Belgrade dans le cadre du troisième tour préliminaire de l'Europa League. Une rencontre qui se jouera sans public, l'UEFA ayant décrété le huis clos. Les rassemblements près du stade seront eux aussi interdits. "Il s'agit jeudi d'un huis clos total", avance Pierre-Yves Hendrickx. "Cela veut dire qu'il n'y aura aucun accès au stade ni à ses abords. Même notre direction n'a que 10 places pour ce match..."