En ouvrant son compteur buts après seulement 10 minutes de jeu, David Pollet a idéalement lancé sa saison.

"Ooooh Pollet a marqué. Pollet a marqué. Pollet a marqué. Pollet a marquééé."

Il n’a fallu que dix petites minutes aux supporters carolos pour scander un de leurs chants préférés, samedi soir. Le temps pour David Pollet de convertir, avec sang-froid, le penalty obtenu quelques instants plus tôt par Stergos Marinos. Et d’ouvrir, par la même occasion, son compteur buts cette saison.

"Je suis très content d’avoir marqué et offert la victoire", indiquait, tout sourire, l’attaquant zébré après la rencontre. "Inscrire un but après dix minutes de jeu est évidemment le début de saison idéal pour moi. Tout attaquant souhaite débloquer son compteur le plus rapidement possible. Mais il ne faut pas s’enflammer. Il faut désormais continuer à travailler pour confirmer."

Ce but, c’est du point de penalty que David Pollet l’a inscrit. Preuve qu’il est bel et bien, à nouveau, le tireur numéro 1 du Sporting dans cet exercice. "J’ai été désigné comme tel depuis le début de la préparation", précisait-il. "L’an passé, en fin de saison, j’avais un peu moins joué (NdlR : et Bedia était le tireur désigné) mais voilà, pour la nouvelle saison, c’est moi qui reprends ce rôle. Et j’ai eu la chance de convertir ce penalty, sans me poser de questions."

Permettant, par la même occasion, au Sporting de remporter son match d’entrée pour la troisième saison consécutive. "Tant mieux, cela prouve qu’on entame les saisons pied au plancher, quel que soit l’adversaire", notait le numéro 10 carolo, dont le nom a été associé à un potentiel départ lorsque les bruits d’arrivée de Jérémy Perbet se faisaient nombreux au Mambourg, fin juin. "Dans ma tête, j’ai toujours été à Charleroi. Je me suis préparé à fond pour faire une grosse préparation et un gros début de saison. Et pour l’instant, cela me sourit. Je me sens bien, je ne le cache pas. Que ce soit sur ou en dehors du terrain."

Pas question toutefois de se mettre la pression en dévoilant un objectif chiffré. "J’ai, dans ma tête, un nombre de buts à atteindre. Je ne le communiquerai qu’une fois que je l’aurai franchi (sourire) . Mais ce n’est pas mon unique objectif cette saison. Je veux d’abord jouer un maximum de match et aider le club à atteindre ses objectifs."

En marquant dès la semaine prochaine ? "Ce premier match réussi est de bon augure. Tous les feux sont au vert. Mais il faudra déjà confirmer à Mouscron."

Où les supporters espéreront, une nouvelle fois, chanter à sa gloire.