Edward Still à Charleroi, clap première. Ce jeudi à 18 h, l’homme de 30 ans fera pour la première fois face à la presse dans son tout nouveau costume d’entraîneur principal.

S’il sera alors lancé officiellement dans le grand bain, l’homme de 30 ans a déjà travaillé en coulisses depuis son retour en Belgique depuis la Chine (il était adjoint d’Ivan Leko à Shanghai SIPG) mardi dernier et sa quarantaine qui a suivi.

Et ce travail s’est concrétisé avec l’arrivée de deux nouveaux membres dans le staff, à commencer par le frère d’Edward, Nicolas Still. En fin de contrat à l’Antwerp, l’analyste video sera le responsable de la cellule analyse et travaillera aux côtés de Damien Januel, déjà présent au club depuis deux ans.

Baptiste Henry arrive lui avec la casquette de data analyst. Ce jeune Chastrois de 25 ans a eu l’occasion de récemment réaliser un stage au sein du club anglais de Southampton et devra "créer et ensuite gérer la plateforme Data Performance imaginée par Mehdi Bayat dans le cadre de la modernisation du travail du staff", d’après les mots du communiqué du club.

Le reste du staff reste inchangé avec Frank Defays qui sera toujours l’entraîneur adjoint et Samba Diawara le T3. Philippe Simonin continue son rôle de préparateur physique alors que Cédric Berthelin garde son rôle d’entraîneur des gardiens.

Durant sa quarantaine, Still a déjà pu avoir un contact avec certains joueurs et membres du staff. Tout ce beau monde se retrouvera le 12 juin, jour de reprise avec les traditionnels tests physiques.

Les premiers jours seront cruciaux pour Edward Still qui sait qu’il sera rapidement jugé. Les prochaines décisions à prendre seront donc importantes. Elles concerneront les futurs nouveaux joueurs mais aussi les actuels Zèbres en fin de contrat.

Pour des garçons comme Diandy, Gillet ou encore Bruno et Penneteau, aucune décision n’a encore été officiellement communiquée. Avec désormais son staff au complet, le club pourra s’attaquer à la confection rapide d’un groupe qui devra effacer la dernière saison ratée.