Charleroi reste invaincu après quatre matches. Sa force? La stabilité!

Un seul but encaissé en quatre matches. C’est sur son organisation défensive que Charleroi dessine ses succès de ce début de saison.

Une bonne organisation symbolisée par la paire récupératrice formée par Damien Marcq et Cristophe Diandy. "Ces dernières années, on a eu trop souvent l’habitude de prendre des bêtes buts à Sclessin. On voulait vraiment corriger cela," confirmait le Sénégalais. "Quand on voit que le Standard s’aligne avec deux médians récupérateurs également, on se dit que ça va être un match d’hommes, un combat. C’est vrai qu’on a surtout assuré notre tâche défensive. On n’a pas pris énormément de risques devant. Mais cela viendra avec la confiance, même si notre organisation restera toujours notre mot d’ordre."

Voilà donc Charleroi avec un beau bilan de 8 sur 12 après avoir affronté La Gantoise et le Standard. "Probablement que beaucoup de gens ne s’attendaient pas à ça après notre préparation moyenne. Mais nous, on n’a jamais douté ! On est resté calme tout en travaillant énormément. On est content que cela porte ses fruits…"

Au Mambourg, on assure qu’on a retenu les leçons du passé pour ne plus verser dans l’euphorie ou l’excès de confiance. "On parvient à tirer les leçons de chaque saison," acquiesce Diandy. "L’an passé, on a perdu trop de bêtes points. Cette fois, on a décidé de ne plus rien lâcher… Personnellement, c’est vrai que je prends confiance. Le fait de pouvoir enchaîner quatre matches complets est excellent ! À moi de continuer sur cette lancée. Et pourquoi pas en essayant d’aller planter un but ou l’autre."

Car le rendement offensif reste le point noir du Sporting. "Mais la Grèce a été championne d’Europe en n’attaquant presque pas," sourit Diandy ! "Continuons notre parcours en conservant cette bonne organisation. Même si on aligne une équipe avec deux médians défensifs, on parvient à se créer des occasions. Même face au Standard ! Cela paiera un jour ou l’autre."

Vendredi prochain, les Zèbres accueilleront Eupen. "Une équipe qui sera motivée puisqu’elle est encore sur la lancée de sa montée en D1. Mais à domicile, on se doit de montrer qui est Charleroi !"

Le meilleur début de saison des Zèbres sous Mazzù était un 7/18. Des chiffres déjà dépassés après quatre matches.