Pièce incontournable du dispositif carolo, Diandy portera la vareuse zébrée pour la 100e fois contre Anderlecht.

Qu’il semble loin le temps où Cristophe Diandy se battait contre la relégation avec OHL, Mons ou encore… Charleroi. Désormais, le médian sénégalais est la pièce maîtresse d’une équipe construite pour batailler afin de prendre part aux playoffs.

La preuve ? Depuis le début de la saison (Coupe et championnat compris), Diandy n’a raté qu’une seule rencontre. C’était mardi dernier contre Malines… et Charleroi s’est incliné.

Le Sénégalais est devenu incontournable. Contre Anderlecht, le club qui l’a fait venir en Belgique il y a 6 ans, Diandy portera pour la 100e fois la vareuse du Sporting en Pro League. "Anderlecht est peut-être un club plus pro que Charleroi, notamment en matière d’infrastructures. Et c’est normal pour le plus grand club de Belgique. Mais Charleroi travaille énormément pour être le plus performant possible. Ici, j’ai découvert un club extrêmement familial. Dans le staff, l’encadrement et le personnel : tout le monde travaille avec un cœur énorme afin de nous mettre dans les meilleures conditions possible pour que l’on puisse s’exprimer sur le terrain."

S’il n’avait pas été suspendu contre Malines, Diandy aurait donc participé à toutes les rencontres de Charleroi depuis le début de la saison. "Ce match de suspension m’a permis de souffler même si j’aurais aimé aider l’équipe à s’imposer. Je jouis de la confiance du coach et du groupe. Et, effectivement, je pense livrer la saison la plus aboutie de ma carrière."

Si bien que Diandy se met à rêver d’un avenir doré. "Je n’aime pas dire que je rêve de tel ou tel championnat. J’ai des objectifs en tête, je ne vais pas le cacher… Mais je veux d’abord penser à faire du bon boulot et à aider Charleroi à atteindre ses objectifs."

Et pour rester dans le Top 6, le Sporting sait qu’il a intérêt à boucler de belle manière 2016. "On veut terminer l’année dans le Top 6 . Ce serait la meilleure façon possible de passer une belle trêve."

Preuve de son professionnalisme, Diandy ne rentrera pas au Sénégal pour retrouver sa famille. "Je prendrai juste du repos et j’irai courir de temps en temps pour rester dans le rythme."