Charleroi Les Carolos ont réussi à revenir au score avant de s’imposer.

Après la contre-performance réalisée à Mouscron, beaucoup se questionnaient sur l’état d’esprit des joueurs de Charleroi. Avec leur tifo "Soyez des guerriers ou changez de métier" , les supporters carolos avaient donné le ton avant la rencontre face à Ostende. Malgré le match nul accroché par les Côtiers dans les derniers instants de la partie, les Zèbres avaient montré un visage chatoyant et un état d’esprit presque irréprochable.

À Courtrai, même si le niveau de jeu n’était peut-être pas à la hauteur des attentes, les hommes de Felice Mazzù ont de nouveau montré une belle mentalité. "L’état d’esprit de l’équipe était magnifique ce samedi soir" , avance le coach carolo, Felice Mazzù. "Nous nous permettons de rater un penalty, d’être menés d’un but avant de renverser la vapeur et de remporter la rencontre. Il y a eu un esprit de guerriers et j’espère que ce match sera un déclic vu l’adversaire de bon niveau et la mentalité affichée."

Pour Dorian Dessoleil, le défenseur de Charleroi, les Zèbres se sont réveillés après le but en réagissant d’une bonne manière. "Nous avons encaissé un but en étant fébriles puis nous avons montré un beau visage" , explique le Belge. "Cette victoire doit nous lancer mentalement car peu d’équipes ont réussi à venir gagner sur ce terrain de Courtrai. Lors des quatre dernières rencontres, nous devrons jouer notre football en affichant la même mentalité que ce samedi. Nous devions réagir après les points perdus face à Ostende."

Même son de cloche du côté de Nicolas Penneteau, qui a apprécié la générosité des Zèbres dans l’effort. "Nous avons été généreux et nous n’avons jamais abandonné" , explique le Français. "Cela aurait pu tomber dans un sens ou dans l’autre mais notre combativité et notre volonté de ne rien lâcher nous ont bien aidés à prendre les trois points."

Sur un terrain difficile, les Zèbres n’ont sûrement pas joué leur plus beau football de la saison mais ont répondu présent à Courtrai en allant au combat et en affichant un état d’esprit de conquérants. Une mentalité qui sera bien utile aux Carolos dans les prochaines semaines…