Charleroi va enchaîner quatre matches face à des concurrents directs. Les Zèbres vont enchainer face à Gand, Ostende, Zulte et Bruges.

"Dans quatre matches, on sera fixé sur notre sort." Le stage du Sporting de Charleroi en Espagne est à peine terminé que les Carolos se projettent déjà vers la reprise. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que la Commission du Calendrier ne leur a pas fait de cadeau.

Après deux déplacements (à La Gantoise et Ostende), le Sporting recevra Zulte avant de se rendre à Bruges. Un enchaînement de fou, mais qui permettra de voir si le nouveau Sporting est taillé pour prendre part aux playoffs 1. "Ce sont effectivement quatre très gros matches. Et j’ai l’impression que tout le monde nous voit perdant", analyse Francis N’Ganga. "C’est tant mieux ! Charleroi aime ce rôle d’outsider, une mentalité forgée par notre esprit revanchard. Moi, je peux vous dire qu’on aborde ces rencontres avec la ferme intention de les gagner. C’est à nous de confirmer notre place dans le Top 6 à la trêve."

Si Charleroi a effectué son mercato aussi rapidement, c’est également en prévision de cette reprise corsée.

À El Saler, Hamdi Harbaoui et Jordan Remacle ont pu prouver au staff carolo qu’ils étaient physiquement aptes pour la reprise. Reste désormais à les intégrer dans le collectif. Le fait qu’Harbaoui ait inscrit le premier but de Charleroi lors de la victoire (4-2) face à une équipe de joueurs sans contrat pourrait encore faciliter la chose. "Cette semaine a servi à créer une cohésion avec les nouveaux venus", confirme N’Ganga, l’un des patrons du vestiaire. "On a pu profiter des belles conditions météos et des belles installations pour prendre un bon bol d’air. Et on a également insisté pour relancer cet esprit compétiteur qui fait notre force."

Le 0 sur 6 de fin 2016 ainsi que l’élimination en Coupe de Belgique (aux prolongations, face à Genk) semblent bel et bien faire partie de l’histoire ancienne dans l’esprit des Zèbres. "C’est vrai qu’on n’a pas bien terminé l’année. On était tous un peu déçu, surtout après la défaite contre Anderlecht où on avait pourtant sérieusement bousculé cet adversaire. Le fait que l’on ait pu passer la trêve dans le Top a contribué à adoucir la déception. Maintenant, à nous de tout faire pour y rester."

Avant le stage, Francis N’Ganga a profité de la trêve pour prendre quelques jours de vacances en famille. "Je suis allé chercher le soleil. Ça m’a fait beaucoup de bien."

Charleroi semble bel et bien prêt pour la reprise. Les Zèbres veulent croquer du gros.