L’attaquant phare du Pérou est privé de Mondial et le Zèbre pourrait en profiter.

C’est bien connu : en football, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Et dans le cas présent : le malheur de Paolo Guerrero pourrait bien faire le bonheur de Cristian Benavente.

Suspendu un an par la Commission de discipline de la Fifa suite à un contrôle positif à un "métabolite de cocaïne", substance inscrite sur la liste des interdictions de l’agence mondiale antidopage, début octobre, l’attaquant star du Pérou va manquer la Coupe du Monde (même si son avocat a avoué qu’il utiliserait tous les recours possibles). Ce qui libère donc une place dans la sélection péruvienne pour un élément offensif. Et celui-ci pourrait être Benavente.

Si le médian carolo n’a pas été sélectionné lors du barrage aller-retour face à la Nouvelle-Zélande (alors que Guerrero était déjà suspendu à titre conservatoire), il semble à nouveau faire partie des plans du sélectionneur Ricardo Gareca, comme le prouvent les récentes déclarations de ce dernier ("il rassemble toutes les conditions pour être sélectionné et peut être appelé à tout moment").

Les éléments semblent donc se goupiller pour que El Chaval (L’Enfant, le surnom de Benavente au Pérou) reçoive une nouvelle chance en équipe nationale. Et s’il la saisit, il pourrait bien disputer la Coupe du Monde (dans un groupe composé de la France, du Danemark et de l’Australie).