Il aurait pu revendiquer le statut d’homme du match. Au Kehrweg, Koffi a livré une grande performance trois jours après avoir été coupable sur le troisième but genkois. "C’était une rencontre difficile car nous sortions d’une défaite et nous n’avons pas eu beaucoup de temps de repos. On a réussi à marquer rapidement. Je savais que l’équipe adverse voudrait revenir vite donc je suis resté concentré."

Sept minutes après l’ouverture du score de Gholizadeh, le Burkinabé a sorti un triple arrêt déterminant. "La première tentative de Prevljak a été la plus compliquée à sortir car c’était mon premier ar rêt de la partie. J’ai tout de suite pris confiance et ce sentiment ne m’a jamais lâché tout au long du match."

Heris puis Rocha se sont ensuite heurtés à l’ancien gardien de Mouscron qui s’est offert sa septième clean sheet de la saison. De quoi le satisfaire pleinement d’autant plus que les Zèbres retrouvent les perspectives du top 4.

"On ne pouvait pas se manquer sur ce match. Ça nous mettra encore plus en confiance pour Louvain. Nous ne regardons pas le classement actuellement. On se focalise seulement sur nos matchs même si l’objectif est de disputer les playoffs."

En cas de succès face à Louvain, les Zèbres consolideraient déjà une place dans le top 8. Ce ne serait qu’un minimum au vu des qualités intrinsèques de ce noyau.


"Le réalisme était de notre côté"

Il s’était déjà offert un triplé lors de la sixième journée face au Beerschot. Trois mois après, Shamar Nicholson a réitéré la performance en ajoutant une passe décisive sur l’ouverture du score. "Le plus important, c’est que nous avons gagné. Même si chaque victoire est importante, celle-ci l’était encore plus après notre défaite de jeudi. Le réalisme était de notre côté. On connaissait leur manière de jouer et nous n’avions pas d’excuses. C’était certain que chaque équipe allait avoir ses moments forts. Il fallait saisir notre chance et c’est ce qu’on a réalisé."

Avec treize réalisations à son compteur, le Jamaïcain réussit une excellente première partie de saison. "L’objectif reste le même. Quand tu travailles et que tu fais de ton mieux pour l’équipe, les buts viennent forcément."