A sept journées de la fin, Charleroi rentre dans la dernière ligne droite en vue du Top 4. Ce vendredi, les hommes de Karim Belhocine affrontent un concurrent direct, Genk, qui reste sur trois défaites de suite. "Nous affronterons une équipe qui voudra vendre chèrement sa peau, explique le T1 carolo. Il nous faudra cette envie de repartir vers l'avant et de prendre des points. Nous devrons jouer notre jeu, essayer de tout faire à fond en étant constants de la première à la dernière minute. Le plus important sera d'en vouloir plus que l'adversaire."

Dans cette dernière ligne droite, l'entraîneur des Zèbres ne veut pas parler de Top 4. "Ce dont je m'occupe, cest le match de ce vendredi, commente Karim Belhocine. Je ne m'occupe pas du Top 4, du Top 8 ou du reste. Nous devons tout faire pendant ce match sans penser à l'avenir. Nous verrons où cela nous mène."

Pour cette rencontre, Belhocine ne récupérera pas Ryota Morioka qui souffre d'une entorse du genou depuis le match à Waasland-Beveren. "Il s'est testé ce mercredi et cela va être trop juste pour un retour, avance Belhocine. Heureusement, ce n'est pas trop grave. Nous essayerons de faire en sorte qu'il soit disponible la semaine prochaine. Nous avons la chance d'avoir plusieurs bons milieux défensifs dans le groupe. Marco a montré à plusieurs reprises qu'il faisait partie des meilleurs milieux du championnat. Ryo est important mais nous avons ce qu'il faut pour le remplacer."

Karim Belhocine est enfin revenu sur les déclarations de Mehdi Bayat qui a réaffirmer sa confiance en son coach. "C'est bien qu'un dirigeant puisse mettre les choses au clair, conclut-il. C'est toujours important pour un club de football d'être calme et serein, pas seulement à Charleroi. C'est la preuve d'une perspective meilleure. Je suis personnellement concentré sur le fait de faire des résultats. Et chaque jour, mes joueurs me le rendent."