Onzième à deux journées de la fin de la phase classique, le Sporting se déplace à Gand avec l'obligation de ramener les trois points. "Après la rencontre au Beerschot il y avait beaucoup de déceptions, explique l'entraîneur du Sporting, Karim Belhocine. Il a fallu oublier et se remettre en selle. Il faut maintenant y aller, se lâcher et tout donner sans se poser de questions."

Jouer libéré, voilà peut-être ce qu'il manquait à l'équipe face aux Anversois mercredi soir. "Il faut essayer de penser au match en tant que tel et ne pas réfléchir à ce qu'il pourrait nous apporter ou nous enlever, avance Belhocine. Cela ne sert à rien de calculer même si nous avons affaire à des êtres humains qui réfléchissent. Il faudra y aller à 200% et tout faire pour ne pas avoir de regrets au moins sur les deux derniers matchs."

Pour cette rencontre, le T1 carolo devra vraisemblablement se passer des services de Ryota Morioka. Le Japonais, revenu après sa blessure au genou, avait déjà fait l'impasse mercredi soir sur le déplacement au Kiel. "Il s'est testé ce jeudi et ce vendredi mais ce sera sans doute trop juste pour commencer."

Anthony Descotte est lui forfait tout comme les blessés de longue date (Willems, Nkuba, Malungu, Benavente).

Pensez-vous que Karim Belhocine sera encore l'entraîneur de Charleroi la saison prochaine ?

Votes clôturés

Oui, il mérite encore un peu de crédit 39,2%
Non, sa position est intenable 60,8%

3999 votes