La qualification à peine en poche, le Sporting reprend déjà la compétition nationale ce dimanche. "Ce jeudi soir, on a fêté la qualification. On a quand même été aux prolongations, donc il y a de la fatigue nerveuse et physique. Pour certains, c’était le moment de récupérer et d’autres de travailler. Tout le monde est opérationnel", a commenté Karim Belhocine en conférence de presse.

Tout le monde, ou presque. David Henen est en effet incertain, tandis que Diandy et Bruno sont blessés de longue date. "Au début de la séance, j’étais confiant pour David Henen. Puis il n’a finalement pas su s’entraîner à 100%. C’est la fatigue liée à la maladie. Il allait beaucoup mieux par rapport à ce jeudi. J’espère qu’il sera opérationnel."

L’entraîneur français a déjà effacé de sa mémoire la victoire face au Partizan et est tourné vers le périlleux déplacement à Mouscron, ce dimanche soir. Un match piège face à la lanterne rouge. "A Mouscron, c’est toujours difficile, le passé nous l’a prouvé. Il faudra faire attention. J’ai vu les rencontres de Mouscron, c’est une équipe qui montre de belles choses. Il faudra être très concentré et bon pour revendiquer quelque chose", a confirmé Karim Belhocine, l’entraîneur carolo.

Les Zèbres se méfient du réveil des Hurlus, dont le noyau s’est composé assez tard. Ils ne possèdent que deux points en six journées, mais leur bilan aurait pu être meilleur, estime le coach carolo. "Le ballon n’a pas tourné pour eux mais il faudra être attentif. On doit s’attendre à un combat et un bon match de football."