Après sa douloureuse défaite face à Genk, Charleroi accueille ce vendredi Saint-Trond qui reste sur quatre rencontres sans victoire.

Un match qui doit permettre aux Zèbres de relancer la machine. "J'attends de voir une équipe prête à réagir à domicile, explique Karim Belhocine, le T1 carolo. "Cela demandera des efforts de la solidarité et de l'efficacité. La défaite face à Genk a été difficile à digérer le jour même puis le lendemain. Ensuite, les joueurs ont tourné le bouton et ont retravaillé de manière positive. J'ai vu beaucoup de comportements positifs sur et en dehors du terrain. C'est important d'être prêts à aller à la bataille pour notre club."

Malgré l'importance du duel, l'entraîneur zébré ne veut pas voir plus loin que vendredi soir. "Je ne veux pas parler du Top 4 ou de dernière chance pour ce Top 4, avance Belhocine. Nous n'avons rien à perdre mais beaucoup à gagner. Il faut réussir à se lâcher en donnant tout défensivement et offensivement. Si nous arrivons à tout donner de manière constante, sans se fixer sur un éventuel enjeu, nous ferons de bonnes choses. Ce serait bien de pouvoir faire un match référence qui serait le début d'une série."

Pour ce match, Karim Belhocine ne pourra pas compter sur Ryota Morioka, sorti blessé il y a deux semaines à Waasland-Beveren. "C'est encore trop juste pour lui. Benavente a lui reçu un coup à l'entraînement ce jeudi et je ne peux pas encore dire s'il sera là ou pas."

Gjoko Zajkov, de son côté, est de retour de blessure. La sélection officielle sera communiquée ce jeudi après-midi.