Pour sa première saison à Charleroi, Hervé Koffi a été élu Zèbre d’or de la saison grâce aux votes du public. « Ça me fait évidemment très plaisir. C’est un prix individuel mais je veux le rendre collectif, a réagi le gardien burkinabé, son trophée sous le bras. Je le dois aux supporters, et je les remercie. Mais aussi à mes équipiers, au staff technique, médical, et à Cédric (NdlR : Berthelin, l’entraîneur des gardiens). »

Koffi, arrivé l’été dernier de Lille après une saison à Mouscron, n’a pourtant pas vécu une année tout à fait stable. Elle a même été perturbée par sa blessure à la tête subie à la Coupe d’Afrique des nations, en février. Avec le Sporting, il a parfois été brillant, spectaculaire et régulièrement décisif (9 clean sheet), mais il a aussi traversé des périodes plus creuses avec plusieurs erreurs qui ont couté des points.

Et si lui avait pu voter ? « Difficile à dire (sourire). Ilaimaharitra, Morioka, Kayembe, Zorgane ou Bayo l’auraient mérité… ». Pas de doute, Koffi tient à rendre ce prix individuel plus collectif.

Le Burkinabé devance Jules Van Cleemput au classement des votes. Et il succède à Guillaume Gillet, élu la saison dernière.