L’attaquant iranien s’est entraîné pour la première fois avec les Zèbres, dimanche.

Kaveh Rezaei est un joueur de Charleroi. L’attaquant iranien, dont le transfert a été officialisé il y a une dizaine de jours, s’est entraîné pour la première fois avec ses nouveaux équipiers ce dimanche, lors d’une séance basée sur le physique durant laquelle les Zèbres ont fait de la musculation en salle et ont couru autour du terrain, sans toucher le ballon.

Arrivé à Zaventem vendredi après-midi, Rezaei avait manqué la reprise, vendredi, mais il a déjà passé ses tests physiques d’usage (une visite chez le dentiste, un examen cardiologique et des tests isocinétiques) avec le groupe, samedi. Il a donc découvert les installations de Marcinelle, ce dimanche.

Des installations qui sont, pour l’instant, indignes d’un club de division 1A, les terrains ayant été mal entretenus durant l’été… Ce que Felice Mazzù, très embêté par la situation, n’a pas manqué de relever et de préciser à son nouveau joueur… en anglais, même si Rezaei, qui ne parle pas encore français, ne parle pas très bien la langue de Shakespeare. Ce sont ainsi Nurio Fortuna, l’arrière gauche portugais arrivé vendredi et Cristian Benavente qui ont tenté de faire comprendre les exercices à l’attaquant iranien, dans la bonne humeur. Mais il n’empêche que pour son acclimatation, ce dernier devra rapidement apprendre le français (ne serait-ce que le vocabulaire spécifique au football, dans un premier temps).

Il aura en tout cas le temps de s’intégrer au groupe carolo dans les jours à venir. La préparation physique des Zèbres s’annonce en effet corsée cette semaine. Les joueurs carolos seront sur le pied de guerre chaque jour jusqu’à samedi, jour du départ en stage à Mierlo (Pays-Bas). Les séances seront même doublées lundi, mardi et jeudi.

Vont-ils pour autant souffrir ? Oui et non, car les premières séances ont montré que les programmes d’entraînement avaient bien été respectés durant les vacances (Dessoleil et Benavente se sont même développés musculairement du haut du corps). "La base est bonne et on va être dans la continuité par rapport à l’année passée, indique le préparateur physique carolo. Tout le monde a faim et veut prouver qu’il est capable d’être titulaire en début de saison."

Même Rezaei, dont la détermination peut déjà se lire dans le regard.