Charleroi - La Gantoise

Jacky Mathijssen a sa petite idée sur le scenario de ce soir

CHARLEROI Le Sporting et Gand partagent le privilège d’avoir été rossés par Genk récemment. Mathijssen a cependant tenu à relativiser à sa manière le calvaire des Zèbres dans le Limbourg : “Je sais qu’une analyse se fait en fonction du résultat mais j’ai quand même relevé quelques points intéressants et partagés par plusieurs personnes du milieu. Nous avons ainsi été nettement battus tout en avançant une possession de balle supérieure à l’adversaire et six fois plus de corners que lui. Il n’y a donc pas eu que des choses négatives, même si je n’aimerais pas revoir chaque semaine les nombreuses et lourdes erreurs que nous avons commises.”

Tout cela est exact mais l’entraîneur carolo, qui sait au fond de lui-même que le Racing a freiné ses ardeurs à 3-0 avant de les stopper une fois son (score de) forfait acquis, ne fait pas mystère de l’impact qu’a une telle claque sur les vaincus : “Un 5-0 laisse des traces, c’est logique. J’ai donc insisté sur le travail psychologique dès le lendemain avant d’accorder aux garçons un jour de congé qui, je crois, aura été bénéfique pour tous.”

Jacky, qui aimerait que ses hommes montrent plus d’agressivité (saine) dans la conquête du ballon, a sa petite idée sur le déroulement du match de ce soir.

“Nous sommes bien sûr dans l’obligation de réagir. Je crois que la décision se jouera en fin de match, quand il faudra être le plus fort physiquement et mentalement , prédit-il. On doit absolument prouver sur les deux prochains matches que ce qui nous est arrivé à Genk était un accident. Je ne vais cependant pas changer de cap question intentions et nous jouerons donc clairement pour la gagne ce dimanche. Cela dit, pas question non plus d’être naïf face à une telle équipe !”

Un mot enfin sur une tendance concernant des garçons comme Kage, Gueye ou Orlando : “J’observe que, jusqu’ici, les réservistes ont toujours signé une bonne entrée au jeu. Et puis, souvent, une titularisation était moins probante. Sans surprise, cela vaut pour beaucoup d’éléments devant encore franchir un cap. Mais il n’y a pas de problème : le club et moi leur accordons du temps pour ce faire !”



© La Dernière Heure 2010