Charleroi recevra ce lundi le rapport du délégué de l’Union belge.

Le choc à Sclessin, c’est le déplacement de l’année pour les supporters de Charleroi. Un convoi de près de 30 cars a transporté les 1.300 Carolos vers Sclessin. Et les fans du Sporting ont participé à l’ambiance du derby en proposant un tifo et en chantant bien après la fin de la rencontre.

Seule ombre au beau tableau proposé, le craquage de nombreux feux de bengale en début de partie… dans les tribunes réservées tant aux Standardmen qu’aux Carolos.

Exceptionnellement, c’est Pierre-Yves Hendrickx qui encadrait le déplacement. Eric Meurant, le responsable sécurité, ayant eu des petits soucis de santé de dernière minute.

"Je dois recevoir le rapport du délégué de l’Union belge ce lundi," précise PYH. "Il m’a dit qu’il voulait revoir les images suite à l’allumage des feux de bengale en début de rencontre."

Un fumigène s’est effectivement écrasé dans une tribune occupée par des supporters Liégeois. "Le délégué veut s’assurer que ce matériel pyrotechnique a bien été lancé depuis le bloc réservé aux supporters de Charleroi."

Si c’est le cas, le Sporting peut s’attendre à recevoir (au mieux !) une belle amende… surtout que ce n’est pas la première fois que ce genre de dérive se produit. Pour le reste, aucun incident majeur n’est à signaler. Les années précédentes, les sanitaires du stade avaient été dégradés. "Ici, je n’ai pas reçu d’information de la part du Standard. C’est qu’il ne s’est probablement rien passé."

La saison dernière, Charleroi avait reçu une facture de 25.000 € suite aux dégâts causés à Sclessin par ses supporters.