Après une pause d’une semaine, suite au report de la rencontre face à Waasland, les Carolos reçoivent le Cercle Bruges, ce samedi à 18h30. Karim Belhocine sera à nouveau privé de Massimo Bruno, Cristophe Diandy, Ivan Goranov et Łukasz Teodorczyk, arrivé en Belgique mercredi. Ribeiro Costa, malade il y a quinze jours est de retour. Et les problèmes aux ischios de Shamar Nicholson ne sont plus qu’un mauvais souvenir. "Le groupe est au complet, c’est important. On a pour le moment été épargné par le Covid-19, il faut être conscient de cette époque et il faut se rendre compte que nous sommes finalement des privilégiés car on est souvent testé et on peut continuer à travailler, en jouant au football. C’est important de s’en rendre compte et de tout donner."

Les Zèbres devront d’ailleurs être à 100% pour écarter cette équipe du Cercle qui séduit, depuis le début de la saison. "On a directement vu une belle équipe, qui a su se servir de son passé pour grandir. C’est une équipe qui a de la qualité, une belle force offensive. Une formation bien équilibrée. Il faudra essayer d’être à notre niveau pour l’emporter."

Le Sporting reste sur deux défaites en championnat. Pas de quoi entamer le moral des troupes. "Resserrer les liens dans le groupe ? Non, car l’ambiance a toujours été bonne. La semaine dernière a été une semaine de travail, comme d’habitude, vu qu’on a appris que deux jours à l’avance qu’on n’affronterait pas Waasland-Beveren. Et là, on a préparé la confrontation avec le Cercle."