Le Sporting de Charleroi a annoncé la nouvelle ce jeudi après-midi: la GFA que le club a mis sur pied il y a deux ans sous l'impulsion de Giovani Dolore va déménager à Auvelais.

Ce dernier ne serait pas partie prenante du nouveau projet.

Concrétement, les jeunes Zébrettes et le centre de formation sont délocalisés à Auvelais, tandis que les deux équipes premières (Super League et D2) resteront estampillées Sporting Charleroi.

Le communiqué du club:

Cette association, où l’épanouissement et le bien-être des filles est au centre du projet, est une véritable situation win-win, comme l’explique Mehdi Bayat, l’administrateur délégué du Sporting de Charleroi : « Au Sporting de Charleroi, nous avons géré le développement de la formation du football féminin en interne durant deux années. Nous nous sommes néanmoins rendus compte que la situation était difficile à gérer, particulièrement sur le site de la Docherie, où évoluaient les jeunes filles. Par conséquent, nous avons pris la décision de faire confiance au club de la RUS Auvelais, qui est issu d’une commune faisant partie de Charleroi Métropole.

Active dans le football féminin depuis près d’une décennie, cette structure a de l’expérience à revendre en la matière. C’est pour cela que nous avons créé une association d’âge. C’est-à-dire que nos filles auront la possibilité d’y aller et de se développer, tout en ayant l’assurance que nous suivrons leur évolution. Le but est que toutes ces filles entrent un jour en ligne de compte pour la D2 ou la Super League, qui resteront au Sporting de Charleroi.

Le club d’Auvelais deviendra, en quelque sorte, un club satellite au niveau de la formation des filles. Le Sporting de Charleroi, quant à lui, soutiendra le club d’Auvelais qui, en contrepartie, fera profiter à Charleroi et ses filles de sa longue expérience du football féminin.

C’est la meilleure solution aujourd’hui, pour tout le monde. Mais un premier bilan aura lieu d’ici un an, pour évaluer l’ensemble du projet.

Enfin, le Sporting de Charleroi remercie chaleureusement Giovani Dolore pour son travail au sein de la structure actuelle, ainsi que toutes les personnes ayant œuvré à la naissance du centre de formation féminin au Sporting de Charleroi.