Charleroi

Par la plume de son porte-parole, Xavier De Vleeschauwer, l’Amicale des supporters du Sporting a fait savoir son mécontentement devant l’obligation du combi-car pour le match de Coupe à Boom.

" Chers supporters, supportrices et amoureux du football populaire, encore une fois, c’est la lassitude et l’incompréhension qui règnent dans la tribune au vu des mesures prises pour le match de ce mercredi en Coupe à Boom. À nouveau, la formule combi-car est d’application. Elle est clairement invivable et muselle la possibilité d’assister correctement au match pour bon nombre de supporters, toute génération confondue, qui ne poursui vent pourtant qu’un but : voir leur équipe jouer.

Les raisons de cette incompréhension sont légion : heures de départ conflictuelles avec les horaires de travail aussi bien pour la personne qui prend le car que pour celui qui l’organise pour un trajet contraignant souvent à se retrouver en pleine heure de pointe sur les routes ; contraintes administratives (retard d’information, lour deur des procédures, mauvaise communication) ; autocar peu disponible à ces horaires et dans ces conditions ; expression stricte de l’entrave de circuler librement sur le territoire ; liberticides à nombre d’égards sur le fichage systématique des personnes ; stress occasionné par/pour les protagonistes par l’obligation des règles de chacun.

Par ce communiqué, l’Amicale des supporters et tous ses clubs membres dénoncent ouvertement et publiquement un système qui ne prend pas assez en compte la différence entre la théorie et la pratique du terrain ainsi que la volonté première du su pporter. ‘Quand on prendra enfin en compte le 12e homme et son avis, on pourra enfin jouer à 24 au football !’"