Dahan et Lukunku œuvrent dans les coulisses zébrées

CHARLEROI Depuis que la relégation du Sporting est acquise, les Zèbres attendent des signaux d’Abbas Bayat afin de connaître ses intentions réelles en vue de la prochaine saison. Malheureusement pour eux, selon l’une de ses mauvaises habitudes, le président carolo ne communique plus…

Homme de confiance du chef, Dudu Dahan est mieux loti que les joueurs et continue à se démener en coulisses. Dans les faits, l’agent de joueurs israélien est le successeur de Mogi Bayat en qualité de directeur sportif. Pas plus tard qu’hier était d’ailleurs testé en Espoirs un certain Maor Lubin, élément offensif gaucher israélien de 21 ans appartenant à Hapoel Tel-Aviv.

Il n’y a pas que Dahan à avoir l’oreille du patron du Sporting… Ainsi, Ali Lukunku, l’ex-joueur du Standard et lui aussi agent à ses heures, remplit-il depuis des mois, également dans les faits puisqu’il n’est pas dans l’organigramme, le rôle jadis dévolu à Raymond Mommens, à savoir celui de scout en chef.

Alors, Dahan et Lukunku constitueront-ils un ticket qui permettra à Abbas Bayat d’amorcer un véritable plan de relance en D2 ?

Quoi qu’il en soit, il reste au sein du noyau actuel dix-huit joueurs sous contrat. Aucun ne sachant à quoi s’en tenir par rapport au Sporting, tous disent, selon la formule consacrée, n’écarter aucune possibilité … Dans leur majorité, les étrangers arrivés en janvier s’apprêtent toutefois à quitter le navire, où resteraient des locaux comme Baguette, Perdichizzi, Serwy ou Lazitch.

Émargeant à la catégorie de ceux revenant de prêt, Tshibumbu a été vu au stade cette semaine et devrait, comme Kage, revenir au bercail…



© La Dernière Heure 2011