Charleroi

Les Storm Ultras se font entendre sur leur page Facebook.

Ce dimanche soir, Charleroi terminera la saison régulière en recevant Eupen, qui a un bilan d'1 point sur 21 lors des 7 dernières rencontres.

Si ce match n'a plus d'enjeu pour l'équipe de Felice Mazzù, les supporters attendront une victoire pour finir en beauté une saison régulière qui n'aura pas permis aux Carolos d'accrocher les playoffs 1.

Le groupe bien connu de supporters des Zèbres, les Storm Ultras, a d'ailleurs adressé via sa page Facebook une lettre à Mehdi Bayat, l'administrateur-délégué du club, avant cette dernière rencontre de championnat.

Leur message est simple : le club a manqué d'anticipation cette année. Si les supporters considèrent le mercato estival réussi, ils regrettent le moment auquel le club a décidé de transférer, c'est-à-dire en toute fin de mercato.

"Le mercato fut à la hauteur de la situation sportive au 31 août : réactif, rapide, qualitatif sur papier…mais TARDIF", expliquent les Storm Ultras dans leur "lettre à Mehdi". "Forcément, ça prend du temps à en récolter les fruits, d’autant plus que l’ensemble des renforts accusaient un retard physique réel que le staff a logiquement mis du temps à remettre à niveau. 1/3 du championnat était passé - 10 matchs - que le RCSC accusait déjà 5 défaites, 3 victoires et 2 nuls. Voilà la première cause principale des points qui manquent en fin de championnat : la politique sportive n’a pas anticipé ni renforcé le noyau qualitativement à temps (en clair 4 semaines avant le championnat)."

Les Storm l'expliquent haut et fort : ils ne sont pas en crise à cause de la non-qualification en PO1. Plutôt, "nous attirons l’attention de Medhi Bayat sur une politique sportive, certes qui a amené stabilité et excellents résultats sportifs…quand le RCSC faisait preuve de davantage d’ANTICIPATION."

Les supporters souhaitent désormais "des actes et des réalisations à court terme, pas des intentions." Car "«la plus grande ville de Wallonie » mérite la plus grande politique sportive sur le plan de la qualité, en y mettant les moyens et en faisant preuve de créativité."

Retrouvez cette "lettre à Mehdi" en intégralité juste ici :