Au lendemain d’une journée passée sous les orages et une drache incessante, la météo était plus clémente ce dimanche matin. Elle a permis la tenue du match amical de Charleroi, initialement prévu la veille. Son adversaire : UTA Arad, 9e du championnat de Roumanie.

Sur l’une des pelouses impeccables du Titanic Sport Complexe, le Sporting aligné au coup d’envoi se voulait plutôt expérimental avec Boukamir, Ozornwafor et Bessilé en défense ; Wasinski à côté de Morioka dans l’entrejeu et Benchaib sur l’aile gauche.

© BELGA

Les trois nouveaux transferts (Kamara, Petkevicius et Bayo) étaient eux aussi titulaires. Petkevicius et Bayo buteurs Dès la 8e minute de jeu, Charleroi ouvrait le score. Côté gauche, Benchaib servait Bayo après un bel effort. La frappe de l’Ivoirien était contrée et revenait un peu chanceusement vers Petkevicius qui, de la tête, trouvait le chemin du but malgré le retour d’un défenseur roumain sur la ligne. Le Lituanien (21 ans), récemment arrivé à Charleroi, s’est montré volontaire durant 45 minutes.

© BELGA

Mais on a aussi pu constater qu’il aurait besoin de temps pour s’adapter physiquement et tactiquement aux exigences d’Edward Still. A revoir. Tout au long du match, on a senti un manque logique d’automatismes dans certaines transitions carolos, et les jambes étaient sans doute un peu lourdes au cinquième jour d’un stage énergivore. Au quart d’heure, Kamara devait se coucher sur une frappe adverse. Six minutes plus tard, stoppé fautivement dans le rectangle alors qu’il filait vers le but, Bayo obtenait un penalty. Qu’il transformait parfaitement dans la lucarne gauche (0-2, 21e).

Un but qui apportera de la confiance au nouveau numéro 9 carolo prêté par Gand. Pour le reste, il a prouvé qu’il était relativement complet. Que ce soit dos au but, en déviation ou dans la profondeur. A confirmer. Si le niveau global de UTA Arad n’avait pas franchement de quoi inquiéter le Sporting, les Roumains se créaient tout de même l’une ou l’autre possibilités avant la pause. Notamment à cause d’un marquage défensif carolo parfois laxiste.

Erreur d’Ozornwafor, retour de Nkuba

Pour la deuxième mi-temps, Kayembe, Ferraro et Descotte remplaçaient Benchaib, Petkevicius et Bayo. Pour Kayembe, c’était l’occasion de retrouver un peu de rythme après sa mésaventure liée au Covid aux Maldives lors de la trêve. Alors que la pluie s’abattait durant une dizaine de minutes sur la pelouse, Charleroi concédait la réduction du score.

Elle provenait d’une relance catastrophique d’Ozornwafor (1-2, 57e). Le match semblait plus décousu. A l’image de la perte de balle roumaine qui permettait à Wasinski, d’un envoi enroulé dans le filet opposé, d’inscrire le 1-3. C’était ensuite au tour de Gholizadeh d’y aller de son petit but, bien servi par Kayembe pour signer le 1-4. Au-delà de la victoire, l’autre bonne nouvelle de la matinée s'appelait Ken Nkuba.

Le rapide ailier belge a en effet pu disputer ses premières minutes en match depuis sa rupture des ligaments croisés du genou survenue en décembre 2020. Une étape de plus - importante mentalement - dans son long processus de réintégration à l’équipe. Ce dimanche après-midi, une séance d’entraînement est prévue pour les joueurs à court de rythme. Les autres seront au repos ou aux soins.

© BELGA

Charleroi : Kamara ; Boukamir, Ozornwafor, Bessilé ; Tchatchoua (67e Nkuba), Morioka, Wasinski (81e Lutte), Benchaib (46e Kayembe) ; Gholizadeh (81e Lokembo), Petkevicius (46e Ferraro), Bayo (46e Descotte).

Les buts : 8e Petkevicius (0-1), 21e Bayo sur pen. (0-2), 57e (1-2), 68e Wasinski (1-3), 72e Gholizadeh (1-4).