Trois semaines après avoir ouvert le score au Cercle Bruges, Loïc Bessilé a réitéré la performance au meilleur moment. "J’essaie de saisir toutes les opportunités devant le but et ça me réussit. Le coach nous a répété d’être présents dans la surface et de couper les trajectoires car Ostende défendait en zone. Je me devais d’arriver lancé. Malgré mon 1,83 m, ce n’est pas la taille qui fait que l’on marque. Sur chaque centre, je me concentrais pour choisir une zone. Le ballon d’Adem était parfait. Je n’avais plus qu’à bien placer ma tête. C’est encore plus plaisant de marquer devant nos supporters."

Sur une telle surface, le travail principal défensif du Franco-Togolais n’était pas facile, mais il l’a aussi réalisé avec succès. "Ce n’est pas facile dans ces conditions car les trajectoires sont parfois déviées. Il fallait rester concentrés. On n’arrêtait pas de s’encourager et de se parler beaucoup avec Stefan et Stelios. On a su être présents sur tous les ballons en communiquant."