Felice Mazzù tente de rester positif et espère voir son équipe retrouver son efficacité dans les deux rectangles.

Nerveux en conférence de presse, lundi, avant Ostende-Charleroi, Mazzù s’est présenté de manière plus souriante et détendue, ce jeudi. Comme s’il voulait inculquer cet état d’esprit à son groupe avant d’affronter Gand. "J’ai envie de rester positif", expliquait le coach carolo. "On ne doit pas oublier ce qu’on a fait de bien depuis le début de la saison; il n’y a que par le positif qu’on pourra se sortir de la situation actuelle, où les choses vont un peu moins bien."

Avec deux mots d’ordre : stabilité et détermination. "Je pense qu’il ne faut pas tout bouleverser pour le moment. Pour gagner à nouveau, on doit avoir plus de stabilité. Je n’ai rien à reprocher à mes joueurs en ce qui concerne l’état d’esprit et l’envie. On a par exemple analysé les courbes physiques et on a couru beaucoup plus qu’Ostende, mardi. Donc on ne peut pas dire qu’on manque d’envie. Par contre, on doit retrouver notre détermination. En ce moment, les choses tournent un peu contre nous et le doute s’est peut-être un peu installé. Cela a une influence sur nos choix, qui ne sont pas toujours les bons. À Ostende, on a mal défendu sur certaines situations. On doit être plus dans la fight , si je peux m’exprimer ainsi. On doit avoir en nous cette soif de défendre comme c’était le cas en début de saison. On devra être capables de contrecarrer les plans de cette équipe de Gand, qui a retrouvé la confiance, le jeu et le plaisir."

Des paramètres que le Sporting aimerait, lui aussi, retrouver rapidement. Pour repartir de l’avant.