Felice Mazzu avait la voix de celui qui a beaucoup crié pendant le match. Et le regard de celui était fier de ses joueurs. 

"On a joué comme des hommes. Même si Anderlecht a eu des occasions et même s’il y avait peut-être un penalty sur Teodorczyk, j’ai vu tous les joueurs faire les sacrifices nécessaires. C’est pour ça que je trouve notre victoire méritée. Les observateurs neutres ne seront sans doute pas d’accord mais on a joué avec nos moyens et on l’a fait à la perfection. Chacun ses armes, on reste le petit Poucet de ses playoffs 1."

Après avoir expliqué son plan tactique ("faire un carré via les deux attaquants pour empêcher le triangle du milieu du RSCA de jouer"), Mazzu a rappelé qu’il ne fallait pas s’enflammer quand on lui a parlé de la proximité de la deuxième place. "Dimanche à Ostende, on aura un match très compliqué et on devra afficher exactement les mêmes valeurs sous peine de le payer cash."