Pour cette répétition générale face aux Corses d’Ajaccio (L2), l’entraîneur carolo Karim Belhocine a aligné son équipe-type et se protégés ont très rapidement été menés au jeu. Marco Ilaimaharitra n’attaquait pas suffisamment son ballon et permettait à son adversaire d’adresser un centre que Dorian Dessoleil déviait dans son but (3e). Une sensation de déjà-vu pour le capitaine local, auteur de la même approximation face à Fola Esch, durant la préparation.

Heureusement pour les Zèbres, deux minutes plus tard, une belle combinaison permettait à Mamadou Fall de rétablir l’égalité en croisant bien sa frappe, après s’être présenté seul face à Leroy (1-1).

Il a ensuite fallu attendre cinquante minutes pour voir les attaquants se mettre en évidence. Et le danger s’est surtout présenté devant la cage de Nicolas Penneteau, le portier du Sporting Charleroi. Le coup franc de Laci passait à côté

de l’objectif, tout comme sa frappe, quatre minutes plus tard. Le forcing visiteur se conclut par une infiltration d’El Idrissy stoppée fautivement par Guillaume Gillet dans son rectangle. Lecoeuche offrait aux Corses le 1-2, à l’heure de jeu, alors que Penneteau devait, dans la foulée, repousser une frappe enroulée d’El Idrissy.

Charleroi a tout de même réagi. Nicholson, de la tête, et Gholizadeh auraient pu égaliser dans les minutes qui suivirent, mais leurs tentatives furent infructueuses, alors que Dorian Dessoleil toucha le cadre du but, sur une reprise de volée acrobatique (78e). L’envoi de Rezaei heurta ensuite le pied de Leroy, avant de voir Morioka égaliser méritoirement à dix minutes du terme.

La rencontre se termina finalement sur ce score de 2-2, plutôt logique malgré la grosse pression hennuyère dans les derniers instants.

Sporting Charleroi : Penneteau; Busi, Willems, Dessoleil, Kayembe; Fall (77e Rezaei), Ilaimaharitra, Morioka, Gillet (77e Ribeiro Costa), Gholizadeh; Nicholson.

L’arbitre : M. Lardot.

Les buts : 3e Dessoleil csc (0-1), 5e Fall (1-1), 58e Lecoeuche (1-2 sur pen.), 81e Morioka (2-2).