Danijel Milicevic figure assurément parmi les Zèbres les plus affûtés après trois semaines de travail intense : "C’est vrai que nous avons été soumis à de très lourdes charges, mais il était très important d’accorder la priorité à notre préparation physiques. Et Philippe Simonin sait assurément comment y faire, si bien que je me sens peut-être un peu fatigué mais très bien !"

Le médian suisse de Charleroi y entame sa troisième saison. De quoi établir des comparaisons : "Il y a deux ans, je n’avais pas participé à la préparation puisque j’étais arrivé en toute fin de mercato estival alors que l’on avait déjà joué la première journée du championnat de D2. L’an passé, nous avions entamé la saison plutôt dans le flou. Nous ne nous connaissions pas, si bien que c’était plus compliqué. Cette fois, nous sommes dans un processus de continuité. Dès lors, nous pouvons travailler dans une grande sérénité. C’est forcément un plus."

Enfin, Danijel Milicevic se sent fort de l’application du dicton selon lequel jamais deux sans trois: "Nous avons pleinement atteint nos deux objectifs précédents, à savoir que nous avons remporté le titre de D2 et que nous avons assuré notre maintien en D1. Cette fois, nous envisageons également le maintien mais avec, en prime, un classement dans la colonne de gauche."