Une trentaine d'heures avant le coup d'envoi de Charleroi-Anderlecht, le terrain du Sporting n'est pas encore en état d'accueillir un match. Mais ce sera le cas demain soir.

La star du jour à Charleroi, c'est le terrain du Sporting. Ce matin, les rouleaux de la nouvelle pelouse, commandés en urgence aux Pays-Bas, sont arrivés au Mambourg. Une vingtaine de camions se sont succédé (et se succèdent encore) pour les acheminer. Et depuis ce matin, 18 ouvriers s'activent pour les poser sur la pelouse.

Selon Pierre-Yves Hendrickx, le directeur administratif du club, « il y a neuf chances sur dix » que tout soit en ordre pour demain soir. Si ce n'est pas le cas, le Sporting s'oppose à des sanctions (une privation de droits TV et/ou un score de forfait).

Le coût, lui, devrait dépasser les 100.000 € d'une installation classique, au vu du surcoût engendré par l'urgence. Le Sporting doit donc s'attendre à une facture assez salée.

Quant aux causes de la détérioration de l'ancienne pelouse, elles restent floues. « Des analyses sont en cours pour les déterminer », précisait Pierre-Yves Hendrickx.


Sportivement, les Zèbres espéreront goûter à la victoire pour la première fois en PO1. Et surtout pour la première fois depuis... neuf rencontres. « On doit s'inspirer de ce qui a été bien fait face au Standard », indiquait Felice Mazzù en conférence de presse.

Pour ce match, le coach carolo n'a pas retenu Remacle, Célestine, Rodes, Saglik et Semedo. Penneteau et Willems sont, eux, blessés, alors que Pollet et Baby font leur retour dans le groupe.


Du côté des abonnements, les chiffres sont un peu plus élevés que durant la phase classique (mais un peu inférieurs à ceux de la phase classique la saison dernière). Un peu plus de 6.000 abonnements ont été vendus et on attend (seulement) 10.000 personnes au Mambourg ce vendredi soir.

Notons enfin que, comme nous vous l'indiquions dès mercredi, les options de David Pollet (désormais lié jusqu'en juin 2019), Chris Bedia et Mamadou Fall (2020) ont été levée par la direction zébrée, qui l'a officialisé.