Oui, ces Zèbres ont du coffre !

Charleroi

Jean-François Prévost

Publié le - Mis à jour le

Oui, ces  Zèbres ont du coffre !
© BELGA

Le match opposant les deux "Sporting" a tenu toutes ses promesses, les Zèbres ayant offert une belle résistance au champion en titre anderlechtois. Nul mérité pour les carolos

Anderlecht perd des plumes à Charleroi (0-0)

Tous les résultats

CHARLEROI Situation ubuesque si l’en est au cas où c’était vrai… mais on est en droit d’en douter !

Alors qu’aucune clause ne stipulait que Hernan Losada ne pouvait pas jouer contre le club de son appartenance (une nouvelle convention que le Standard a déjà employée mais dont l’existence n’a pas de sens, voire frôle le ridicule), Mogi Bayat a quand même demandé à ses interlocuteurs anderlechtois ce qu’il y avait lieu d’agir en la matière.

Nous avons appris que le médian argentin pourrait effectivement être employé par Jacky Mathijssen… mais ne pouvait commencer le match et ne devait y participer que durant trente minutes. Là, le cas de figure (improbable) ne serait ni dénué de sens ni ridicule mais carrément grotestque !

C’est comme si, par exemple, Losada avait été autorisé à se produire qu’à partir du moment où Anderlecht menait largement au score. Ce ne fut heureusement pas le cas.

Pour le reste, on retiendra que Kage et Gueye avaient respectivement été préférés à Cordaro et à Orlando mais il s’agissait purement de choix tactiques.

Mais venons-en au match qui retenait toutes les attentions de cette 2e journée du championnat. Il tint ses promesses, avec notamment un début intéressant, les deux équipes ayant le souci de construire leur jeu sans s’enfermer dans un attentisme trop souvent de mis.

Il ne se produisit cependant pas de réelle situation dans les parages des gardiens de but. On releva juste (15e) une reprise de la tête de Juhaz qui inquiéta Baguette et surtout, une action de Théréau (22e) ponctuée d’un excellent tir croisé de Kaya qui aboutit juste au-delà du deuxième poteau.

Les Zèbres continuèrent à bien se comporter face à des Mauves nullement dominateurs… comme ils en ont pris l’habitude ces dernières semaines. Les Carolos provoquèrent même le danger en fin de première mi-temps. C’était un bon cru. Gillet sollicita Baguette d’un bon envoi croisé mais c’était peu à mettre au crédit offensif d’Anderlecht.

La deuxième mi-temps s’avéra du même acabit mais les données du match furent modifiées dès l’entrée au jeu des trois jokers de luxe. Deux du côté de Charleroi avec Cordaro et Losada, un du côté d’Anderlecht avec le très attendu Lukaku. Le premier geste de celui-ci dont l’envoi passa au-dessus de la transversale s’apparenta à un avertissement pour les défenseurs du Sporting local.

N’empêche, les Zèbres tinrent la dragée haute aux champions jusqu’au bout pour forcer un résultat aussi méritoire que mérité !



© La Dernière Heure 2010

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info