Le milieu de terrain, qui est également passé par Liverpool, a joué une demi-saison pour Anderlecht, sans toutefois y laisser un souvenir impérissable. C'était en 2018, alors que l'actuel coach de Charleroi, Karim Belhocine, était encore entraîneur adjoint chez les Mauves.

"La Belgique, je n'en ai gardé que de bons souvenirs. Je suis toujours en contact avec certains joueurs et je suis aussi ce qui se passe en Belgique", a poursuivi Lazar Markovic.

Interrogé sur sa réaction par rapport au tirage au sort et au fait que le Partizan est tombé sur un club belge, Lazar Markovic a dit "ne pas avoir eu de réaction bien particulière". "J'ai joué dans plusieurs équipes en Europe. Je suis les matches en Belgique. Je sais à quoi m'attendre", a conclu le joueur serbe, avant d'aller rejoindre ses coéquipiers pour un entraînement au stade du Pays de Charleroi.