Que vont devenir ses adjoints ? Rien n'a encore été décidé

CHARLEROI Resté sourd à nos appels après avoir donné son ultime entraînement en tant que T1 carolo lundi, c'est un Thierry Siquet égal à lui-même, à savoir posé et courtois, qui nous a répondu de Marseille hier.

"Pourquoi réagir à ce qui vient de se passer ? Cela ne servirait à rien..."

Ce sera sans doute pour plus tard, une fois que sa situation personnelle sera éclaircie... Et ses adjoints ?

Ce mardi, Mario Notaro et Serge Gehoulet se sont présentés au Sporting mais ils n'auront pas été plus loin que le bureau de Mogi Bayat, où cela discuta affaires pendant que les Zèbres s'entraînaient à Marcinelle...

"On y verra un peu plus clair la semaine prochaine" , expliquait Notaro, qui jouit d'un contrat à durée indéterminée au Mambourg et ne peut plus faire valoir la licence d'entraîneur, dont est apparemment nanti Collins par le biais de l'équivalence. "Il m'a été dit que la décision à mon sujet dépendait du nouvel entraîneur. Et comme il est venu avec son adjoint... J'ai encore quelques missions à terminer pour le club et on verra ensuite de quoi il retourne. Je pourrais rester dans une autre fonction ou quitter."

Ayant servi nombre de T1 au Mambourg, Mario nous confiait dès lundi soir qu'il vivrait avec une cicatrice au cœur s'il était amené à prendre congé de ce qui est en quelque sorte sa maison...

Amené par Siquet , Serge Gehoulet dispose, quant à lui, d'un bail courant jusqu'au terme de la présente saison : "M. Collins a emmené son propre T2 et ce n'est en rien contestable", assure-t-il. "Mogi m'a fait une proposition : une pour continuer à travailler pour le Sporting et une en cas de départ. J'ai demandé quelques jours de réflexion et je le recontacterai lundi."



© La Dernière Heure 2008