Malgré l’égalisation de Soumah au retour des vestiaires, la défense zébrée aura tenu le coup face à des attaquants serbes très mobiles et solides dans les duels. "Nous savions qu’offensivement, ils avaient des joueurs explosifs jouant dans les intervalles ou encore le grand Sadiq", analysait Steeven Willems, auteur d’une bonne partie. "Le Partizan n’a pas trop mis de press et attendait surtout une perte de balle de notre part. Ils ont essayé et réussi deux ou trois fois à pénétrer par l’axe de notre jeu avec des combinaisons très rapides. Nous sentions qu’il y avait une qualité supérieure par rapport au championnat belge. C’est ça l’Europe (sourire)."

Cette victoire doit désormais être suivie d’une seconde, face au Lech Poznan jeudi prochain, pour arriver à se qualifier pour les poules de l’Europa League. "C’est bon pour l’expérience et pour la confiance du groupe", expliquait Steeven Willems. "Cela prouve que nous ne sommes pas limités à notre championnat, nous sommes aussi capables de viser plus. Maintenant que nous avons gagné, nous pouvons regarder cet adversaire polonais et analyser comment aborder cela, après Mouscron. Cette expérience européenne va nous faire du bien et va tous nous faire progresser."