Tommy Craig décrète un black-out au Sporting

Charleroi

Jean-François Prévost

Publié le - Mis à jour le

Tommy Craig décrète un black-out au Sporting
© Photonews

L’Écossais se veut seul interlocuteur, ce n’est pas une solution

CHARLEROI Qu’on le veuille ou non, c’est un signe d’un état de crise. Ainsi, Tommy Craig a pris la décision, seul [?], qu’il serait l’unique interlocuteur de la presse.

C’est-à-dire que, dans l’immédiat, les joueurs ne peuvent pas s’exprimer : “J’ai appris que d’au-cuns se sont parfois répandus, mais ce n’est pas une bonne attitude. La seule vérité, elle existe sur le terrain et je veux précisément que nous ne nous concentrions que sur nos obligations propres. Le seul intérêt, il est porté sur nos prestations footballistiques.”

L’arrêt n’est pas définitif mais temporaire (toujours cet état de crise), si bien qu’après match, nous aurions droit à l’interview d’un joueur qui se serait mis particulièrement en évidence. Par exemple qui eut été décisif ou bien qui aurait inscrit trois buts. Le black-out n’est donc pas obtus.

Disons que, selon, une formule souvent de mise au Mambourg (à laquelle il s’adapte), l’entraîneur écossais veut protéger les siens. Il insiste notamment sur le constat désolant de la comptabilité concernant les cartes rouges. Il n’est pas normal qu’avec six joueurs exclus sur le premier tour du championnat classique, le Sporting Charleroi détienne le record en la matière.

Il n’empêche que sa décision est discutable. Chacun doit faire son métier, à commencer par les représentants de la presse.

Et s’il craint l’un ou l’autre dérapage, il doit en parler dans le vestiaire où il a le droit de mettre ses Zèbres sur leurs gardes.

En attendant, il est vrai que le match de ce samedi, au Jan Breydelstadion, risque de s’avérer extrêmement important pour le Sporting hennuyer. Soit dit en passant, ainsi d’ailleurs que pour le Club.

Au-delà d’un besoin de points imminent, les Carolos doivent retrouver du (un ?) crédit, une identité, voire une âme.

Si un état d’esprit (pratiquement inexistant depuis trop longtemps) renaît à Charleroi, Tommy Craig aura course gagnée. Car le reste (à savoir les résultats) suivra immanquablement...



© La Dernière Heure 2009

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info