La défense carolo n’encaisse plus, mais le Sporting est de plus en plus mal barré

ANVERS Face à un Germinal en dessous de tout, le Sporting eut au moins le mérite de vouloir prendre le jeu à son compte… Nul ne songeait d’ailleurs à nier un tel constat dans les rangs anversois. Ce louable esprit d’entreprise ne s’est cependant pas traduit par un bombardement de la cage de Pacovski.

Ce dernier n’aura vu le danger de près que très rarement et c’est au contraire Chabbert qui faillit se retourner au cours d’un quatrième quart d’heure qui fut le seul pendant lequel le GBA justifia un peu son statut.

Il est à souligner que le RCSC version Craig reste sur deux nuls lors desquels il n’a pas encaissé, ce qui est plutôt encourageant et fait penser à une progression déjà constatée quand Tommy faisait équipe avec Collins sur le banc zébré .

“Il s’agit probablement d’un bon résultat , commentait l’entraîneur carolo avant-hier. Le GB a eu les deux plus grosses occasions à la reprise. Pour le reste, les équipes se sont contenues. C’était un match intéressant, plaisant. Je suis content de ce que j’ai vu, car cela prouve que nous sommes sur le bon chemin. Notre problème est que nous n’arrivons pas à marquer. C’est tout ce qui nous manque pour le moment…”

Un bon résultat ? Oui si l’on se base sur le potentiel anversois mais pas vraiment en regard de ceux de Lokeren et Roulers, dont il faut évidemment aussi tenir compte quand on analyse la situation du Sporting. Mais il est vrai qu’on commence tout doucement à se contenter de peu au Mambourg…

“J’espère qu’on va pouvoir remonter au classement mais je ne nourris pas d’autres ambitions car il sera déjà très difficile d’atteindre le Top 10, ajouta lucidement Craig avant de quitter le Kiel.



Jos Daerden: "Un point mérité"



Dire que l’entraîneur du GB a apprécié la prestation des Carolos face aux siens serait léger. Sans doute en partie pour masquer les turpitudes de sa propre formation ce samedi, Daerden y est en effet allé d’un vibrant éloge.

“Je ne suis pas surpris par ce que le Sporting a montré, car j’avais vu ses deux derniers matches. C’est une équipe vraiment très forte techniquement, principalement en son milieu.”

Nous, on veut bien, et c’est un discours qu’on entend à longueur de semaines dans le milieu… Déjà, il émane souvent de gens ne suivant pas sur la durée les évolutions des Zèbres . Mais seule la vérité des chiffres compte en sport et personne ne pourra nier qu’une telle analyse ne passe évidemment pas, loin s’en faut, l’épreuve du classement du RCSC !

Et puis, si on ne parle que du match qui nous occupe, une équipe avec tant de qualités supposées a quand même rarement aligné trois passes de suite et a systématiquement foiré les phases arrêtées s’offrant à elle (les coups de coin de Christ arrivant invariablement au premier poteau sur la tête d’un Anversois) ! Surtout, elle ne s’est pas créé une seule occasion digne de ce nom…

Après avoir insisté sur le fait que la balance des Rats restait on ne peut plus positive, Daerden enchaîna :

“C’est vrai aussi que nous n’avons pas montré grand-chose. Au final, ce point me satisfait, même si nous avons hérité des occasions les plus nettes. Charleroi mérite en effet aussi un point qu’il n’a absolument pas volé. Quant à l’absence d’Haroun, ce n’est certainement pas une excuse, car ce serait trop facile de se réfugier derrière un tel prétexte pour tenter de justifier une moins bonne production.”




© La Dernière Heure 2009