Charleroi s’envolera le 4 janvier pour son stage hivernal en Turquie. Avant de partir, Edward Still a émis la volonté qu’un maximum des réajustements nécessaires (ou inattendus après le départ de Nicholson) à son noyau soient déjà réalisés, tant au niveau des départs que des arrivées. Il est pour l’instant, semble-t-il, entendu par sa direction.

Le départ de son meilleur buteur Shamar Nicholson, acté mardi, est déjà en partie comblé. Mais il y aura encore du mouvement dans le secteur offensif. Car Nauris Petkevicius, qui a signé lundi, a plutôt un profil d’ailier ou de faux n°9. Il apportera son potentiel et sa polyvalence mais il ne renferme pas les mêmes caractéristiques que Nicholson. Et surtout, il aura besoin d’un temps d’adaptation.

Bayo : prêt avec option d’achat

Le profil de Vakoun Bayo, qui vient de s’engager pour un prêt de 6 mois avec option avec Charleroi, en provenance de Gand, ressemble davantage à celui de Nicholson. Un attaquant de pointe, athlétique et adroit devant le but. Agé de 24 ans, Bayo n’a certes jamais convaincu Hein Vanhaezebrouck cette saison (à peine 200 minutes, 0 but) mais il n’a pas marqué 13 buts avec Toulouse la saison dernière par hasard. Avant ça, il avait entamé sa carrière professionnelle à l’Etoile Sportive du Sahel (Tunisie) avant de rejoindre l’Europe en 2017 : le club slovaque de DAC Dunajska Streda (où évolue un certain Didier Lamkel Zé) puis le Celtic Glasgow avant le TFC.

Dans le sens des départs, alors que Edward Still ne compte plus sur eux, Mamadou Fall et Chris Bedia doivent se trouver une porte de sortie. Ce qui signifie qu’une troisième arrivée offensive sera vraisemblablement actée. Un vrai renfort immédiat.
Il devrait aussi y avoir du mouvement au poste de gardien.