Dans un communiqué de presse, Virton montre les crocs. Cette semaine, Charleroi a bouclé le transfert de Lucas Ribeiro Costa gratuitement. Le joueur était libre depuis la fin de son aventure avec Virton. Seulement, le club descendu en amateur ne l'entend pas de cette oreille. Le club annonce "qu'il assigne en justice le Sporting De Charleroi et l'Union Saint-Gilloise." Toujours dans le communiqué, le club gaumais explique: "En parfaite violation tant du droit belge que des dispositions réglementaires de l'URBSFA et de la FIFA, l'Union Saint-Gilloise, d'abord, et le Sporting de Charleroi, ensuite, se sont crus autorisés à engager des joueurs sous contrat avec le RE Virton."

L'Excel réclame aux deux clubs de "verser les indemnités légales dues (à titre d'exemple, 350.000 EUR en ce qui concerne Lucas Ribeiro)." Très en vogue en ce moment, Virton annonce également qu'il pourrait faire appel à "la CBAS ou tout autre tribunal compétent."


Dans son communiqué, Virton égratigne également Mehdi Bayat et ses différents rôles au sein des fédérations et de son club. "Ainsi donc, et c'est un comble, c'est Robert (Mehdi) Bayat, Président de l'URBSFA, qui n'hésite pas à violer ouvertement les règlements de l'association qu'il préside (et donc l'intérêt général) afin de favoriser les intérêts (particuliers) du club qu'il dirige ! Cela constitue une xième manifestation de ce conflit d'intérêts majeur qui pourrit la gouvernance du football belge."

Dossier à suivre...