L’information était gardée comme un trésor de guerre et ne devait être révélée en grande pompe que le 7 juin lors d’une conférence de presse exceptionnelle.

Mais Ferret, un cabinet d’architecture français (qui supervisera les travaux avec un cabinet wallon) a foiré hier en dévoilant sur son site internet les plans du futur stade de Charleroi.

C’est ce projet (dont nous vous parlions déjà dans notre édition du 11 février) qui a été retenu par la Ville, parmi les 6 dossiers rentrés. Le choix a été validé lors du conseil communal du 10 mai et le bureau d’architecture a été officiellement averti de la décision le jeudi suivant.

Le projet consiste essentiellement à moderniser le stade et à l’intégrer dans le paysage urbain via la réalisation d’une enveloppe zébrée. Les tribunes actuelles resteront donc en l’état. Si ce projet (d’un coût d’une dizaine de millions) a été validé par la Ville de Charleroi, propriétaire du stade, le dossier de modernisation des infrastructures d’accueil (buvettes, restaurants, boutiques, bureaux,…) n’est pas encore finalisé. C’est en effet le Sporting qui prendra à sa charge le coût de ces travaux (5 millions) et les négociations sont toujours en cours avec le bureau d’architecture.

L’été dernier, des premières améliorations avaient déjà été réalisées (remplacement des sièges, rafraîchissement des business seats,…). Le début des grands travaux de modernisation n’est pas attendu avant 2018. 

© D.R.
 
© D.R.