Les supporters de l’Excel ont rêvé de Christophe Lepoint cet été. La direction l’a rencontré. En vain…

Christophe Lepoint habite Mouscron depuis de nombreuses années. Lors de chaque mercato, son nom est régulièrement cité au Canonnier. Cet été, il a plus que flirter avec les Hurlus mais a opté finalement pour Courtrai.

Christophe Lepoint, affronter Mouscron, c’est toujours particulier pour vous ?

"Oui, et encore plus cette saison puisque j’ai eu des contacts avec le REM cet été. Avant de signer à Courtrai, j’ai rencontré la direction de l’Excel et elle m’a fait deux offres. Mais pour finir, j’ai décidé d’accepter l’offre de Courtrai."

Qu’est-ce qui a fait pencher la balance pour les Flandriens ?

"Dans deux mois, j’ai 33 ans. Et Courtrai me proposait un contrat de trois ans tandis qu’à Mouscron, c’était plus deux ans avec une troisième année en option. Et puis lors des premiers contacts, il n’y avait peut-être qu’une douzaine de joueurs sous contrat à Mouscron."

La présence de Mircea Rednic aurait aussi pu vous convaincre ?

"C’est lui qui m’a mis en relation avec la direction mouscronnoise. Il me voulait. Nous avions travaillé ensemble à Gand et cela s’était bien passé. Mais voilà, je suis à Courtrai et j’ai aucun regret."

À Courtrai, vous êtes rapidement devenu un joueur important. Cela doit être une belle revanche par rapport à la fin de saison dernière à Zulte.

"J’ai été déçu de la manière dont je suis parti de Zulte. Lors de ma première saison, on a accroché les PO1 et lors de la seconde, nous avons encore pris les PO1 et on a gagné la coupe. Après cette finale remportée, le coach m’a dit qu’il voulait essayer des joueurs pour la saison prochaine. J’ai fait les dix derniers matchs sur le banc. J’ai mal vécu cette période mais je ne voulais pas faire la guerre à Zulte. Ce n’est pas dans mon tempérament. J’étais arrivé gratuitement à Zulte et je leur ai rendu pas mal de bons services. Ils m’ont libéré sans poser de soucis."

Même pour le voisin et grand ennemi de Courtrai ?

"C’est vrai que j’appréhendais un peu car entre Zulte et Courtrai, c’est un petit peu tendu. Mais c’est surtout entre les supporters que c’est le cas. Entre les directions, cela se passe bien si on voit le nombre de joueurs qui sont passés d’un club à l’autre."