Division 1A

La 5e journée des PO1 débute ce vendredi avec un classement… provisoire puisque les trois points du Clasico du 12 avril n’ont pas encore été attribués au Standard.

Quand le seront-ils ? Pas avant jeudi 25 avril, date à laquelle Anderlecht, le Standard et l’arbitre Erik Lambrechts ont été convoqués pour passer devant la Commission des Litiges d’appel, à 13 h 30. Comme nous vous l’indiquions dès ce jeudi, le procureur du parquet fédéral, le désormais célèbre Kris Wagner, s’est basé sur les rapports de l’arbitre et du match delegate pour demander un match à huis clos sans sursis (sur base de l’article P1919 du règlement de l’Union belge), une amende de 5 000 € (l’amende maximale prévue par ce même règlement) et un score de forfait (conformément à l’article P1917).

Si la Commission des Litiges condamne effectivement Anderlecht à ces sanctions (dans un délai qui pourrait être d’une quinzaine de jours après la comparution des parties), le club bruxellois ira plus que probablement en appel (suspensif), ce qui portera l’affaire devant la Cour d’arbitrage belge du Sport (CBAS). Bref, difficile d’imaginer que le match à huis clos auquel le Sporting pourrait être condamné se déroule cette saison.

Mais une autre question se pose : si l’affaire traîne en longueur, elle a de fortes chances de connaître une issue définitive… après la fin du championnat, vu les différents délais d’appel, de convocation et de décision.

Il semble toutefois impensable que la saison se termine sans que les résultats définitifs puissent être validés. On peut imaginer que l’affaire soit scindée (d’une part, le forfait serait acté, mais le huis clos et l’amende pourraient être contestés en appel), comme cela se fait parfois en droit classique. Dans le cas contraire, la Belgique se démarquerait une nouvelle fois dans l’absurdité…