Gand - Genk: 2-1

La Gantoise poursuit sa remontée en développant un bon football offensif


GENTBRUGGE Gand s’est hissée, méritoirement, à la troisième place grâce à deux concrétisations de Maric. Le Racing, plus costaud moralement que précédemment, continue de glisser au classement.

Franky Vercauteren n’avait pas bouleversé la sélection installée depuis le début de la saison par son prédécesseur.

Alerte, inspirée, bien en jambes, La Gantoise prit très nettement la première demi-heure à son compte. Verhulst dut intervenir très tôt sur un essai en biais d’El Ghanassy, très entreprenant. À la 23e, un obus de Thijs s’écrasa sur la transversale.

Le Racing n’avait toujours pas trouvé la profondeur et sa ligne médiane manquait toujours de densité.

À la 29e, Suler, en lutte avec Buffel, écarta le Genkois du bras. Tözser délivra un bon coup franc. Jorgacevic se détendit joliment pour dévier le ballon. Barda talonna et Joneleit ouvrit le score contre le cours du jeu.

Le Racing, alors, s’ébroua et la rencontre gagna en intensité. À la 36e toutefois, Verhulst repoussa un bon tir de Coulibaly. Leye, au montant, manqua l’immanquable.

Dans le temps complémentaire, Joao Carlos remisa latéralement de manière hasardeuse. Tiago bouscula Leye. Maric convertit le penalty (1-1).

Les Gantois insistèrent agréablement en seconde période. Le Racing fit le gros dos avec une certaine habileté sans réagir.

À la 72e, Maric, dans l’axe, délivra un coup franc flottant. Instable sur ses appuis, Verhulst se laissa surprendre (2-1).

La Gantoise méritait bien cette récompense.



© La Dernière Heure 2009