Impliqué dans les deux buts brugeois, Krépin Diatta a été le Blauw en Zwart le plus dangereux dimanche dans le Topper.

Le Club Bruges semble souffrir d’un blocage psychologique devant le but. Malgré un paquet d’occasions créées, les Flandriens n’en ont mis que deux au fond, dont une via Van Crombrugge. "Cela ne nous inquiète pas ; le championnat est encore long et nous allons améliorer cet aspect. Puis il ne faut pas oublier que le gardien adverse a fait de grands arrêts. Je pense que nous devons simplement être plus calmes au moment de conclure", analysait Krépin Diatta, l’ailier local impliqué dans les deux réalisations blauw en zwart.

Le côté positif, c’est évidemment de se procurer autant d’opportunités dans un match important. "L’entraîneur nous parle tout le temps de l’efficacité. Il nous a dit qu’il était très content de notre comportement. C’est de cette façon qu’il voulait qu’on évolue. Son seul regret, c’est de ne pas avoir marqué davantage. Nous aurions pu en mettre quatre ou cinq et la rencontre aurait été pliée à la pause."

Malgré le but d’ouverture rapide des Bruxellois et les difficultés pour mener au score, Krépin Diatta estime que son équipe n’a pas douté. "Anderlecht aime la possession de balle donc nous avons mis un pressing haut pour ne pas laisser les Bruxellois déployer leur jeu. Nous avons réussi à imposer notre rythme."

Les Brugeois ont en effet asphyxié les Anderlechtois. "Le coach souhaite justement que nous jouions avec le même tempo qu’en Ligue des champions où les adversaires sont d’un niveau supérieur. Des doutes ? Non, parce qu’ils ne marquent qu’à cause d’une erreur de notre part. Sinon, ils n’ont pas vraiment eu d’opportunités. Même à 0-1, nous avons bien réagi en jouant vers l’avant", rétorquait le Sénégalais.

Ce manque de sang-froid devant le but a coûté deux points face à Eupen, deux autres contre Genk et la victoire en Ligue des champions mercredi dernier. "On méritait les trois unités contre Galatasaray, nous sommes une équipe qui se crée beaucoup d’occasions, il faudra juste se montrer plus tueur les prochaines semaines."

Les Blauw en Zwart sont toujours invaincus cette saison, que ce soit en championnat ou sur la scène européenne. Mais cette panne offensive est sérieuse et Philippe Clement peine à résoudre ce problème qui se répète chaque semaine.