Division 1A

Découvrez toutes les réactions au micro de VOOsport après le match nul entre Anderlecht et Zulte Waregem (0-0).

Dimata: "Bolasie a besoin de rythme mais on a vu du bonnes choses de sa part aujourd'hui. On n'a malheureusement pas trouvé la faille mais je reste positif et j'y crois toujours au top 6! En ce qui concerne l'action litigieuse en première période, je suis persuadé à 100% qu'il y a penalty sur moi. C'est dommage."

Bongonda: "On était dans la bonne dynamique des derniers matches ce soir. J'ai vraiment pris du plaisir de jouer. Le score me semble finalement logique. Ils ont 2 grosses occasions au total et nous, on a essayé de faire notre jeu. Le coach a fait un bon choix en optant pour deux attaquants. J'étais sceptique au coup d'envoi car cela voulait dire qu'on n'était plus qu'à deux dans le milieu axial. Mais tout le monde a fait le boulot et ca a marché. On peut être satisfait du résultat, surtout ici à Anderlecht."

Dury: "Je suis satisfait d'avoir pris un point ici. Ce n'est jamais facile à Anderlecht. Mais il y a eu des moments dans le match où on était dangereux. Je vais analyser le match demain mais je pense qu'il y a eu 5-6 moments où on aurait dû être plus concret devant le but. Durant la première mi-temps, on a bien contrôlé le jeu. Ce fut plus dur en deuxième période mais mes défenseurs centraux ont tout bien couvert. On sent que Zulte a progressé ces derniers mois. On a la moins bonne défense du championnat mais j'ai joué avec deux avants. Au final, c'est 0-0. [Qui sera dans le top 6?] Nous on fait notre parcours, je ne lance pas de pronos pour le top 6. Aux autres de faire leur parcours. Ca ne m'intéresse pas de savoir qui sera 5e et 6e. La seule chose que je peux dire, c'est que je déconseille les PO2 à celui qui s'y retrouvera... (Rires)"

Rutten: "Le problème est simple: on a besoin de gagner. Et pour cela, il faut marquer. On a eu des occasions, j'ai aimé certaines choses ce soir mais on a péché à la concrétisation. On doit travailler cela. Et cela commence par une amélioration au niveau des transmissions, point sur lequel on doit aussi travailler."