Découvrez les premières réactions après la victoire de Charleroi contre Genk (2-1)


Shamar Nicholson (Charleroi)
: "Ce but n'est pas aussi beau que le premier mais il rapporte gros. Je suis un véritable buteur qui veut toujours marquer. J'essaye également d'aider un maximum l'équipe en gardant le ballon et en pressant haut. La deuxième mi-temps était compliquée et on s'est battu jusqu'à la fin. C'était très important pour nous d'obtenir les 3 points et c'est ce que nous avons fait."

Paul Onuachu (Genk) : "C'est toujours bien de marquer mais on perd les trois points ce soir. Nous n'avons pas gagné tous les duels, donc c'est insuffisant ce soir. Je pensais que j'allais marquer un second goal à la fin du match mais le gardien était à la bonne place. On aurait pu prendre au moins un point donc on repart frustré après ce match."

Théo Bogonda (Genk) : "Nous avons su réagir en deuxième mi-temps après une première partie très compliquée. On sait que venir jouer à Charleroi n'est jamais facile. On a tout donné mais cela n'a pas fonctionné ce soir. Nous n'avons pas assez fait de centres vers notre attaquant. Nous avons besoin de temps pour trouver des automatismes. Personnellement, je pensais que j'allais jouer 10 minutes mais physiquement cela s'est bien passé. Je ne suis toujours pas à 100% mais je travaille dur pour revenir. Nous avons un match très important mardi et on doit se remobiliser."

Dieumerci Ndongala (Genk) : "Onuachu a un profil différent que Samatta. On doit utiliser sa puissance et sa taille dans le trafic aérien. Nous ne l'avons pas assez fait ce soir. Je crois que c'est une très bonne chose d'avoir des profils différents dans l'équipe. Nous avons encore besoin d'un peu de temps pour trouver des automatismes."

Dorian Dessoleil (Charleroi) : "C'était un contexte spécial pour Felice et le public. L'équipe est restée professionnelle jusqu'au bout. On a un peu fait du Mazzu ce soir. Aujourd'hui, Felice Mazzu voit ce que c'est de jouer contre Charleroi (sourire). Nous n'avons rien lâché et on a ennuyé son équipe comme il le fallait."

Felice Mazzu (Genk) : "Honnêtement, je ne pense pas que l'on mérite de perdre. Je souri sur ce penalty de façon ironique car cela change le match. Genk avait de meilleures intentions en seconde période et nous avons produit plus de jeu. Les joueurs ont tout essayé pour revenir et on a réussi à marquer une fois. Certes ce n'est pas suffisant mais on a pas grand chose à se reprocher. Je ne sais pas si ils ont joué à la Mazzu mais je ne crois pas qu'ils ont dominé ce soir. Cela restera un grand moment dans ma carrière avec ce public qui est toujours avec moi et ce magnifique tifo."

Karim Belhocine (Charleroi) :" C'était une victoire très difficile mais cela nous fait beaucoup de bien. On a montré une mentalité exemplaire ce soir. Le public nous a soutenu jusqu'au bout et on doit les remercier pour ce soutien. La première mi-temps était vraiment bonne avec une vraie prestation d'équipe. On progresse de jour en jour ce qui est positif pour la suite. Ce n'était peut-être pas parfait mais quand on voit ce qu'il se passe à l'intérieur de ce groupe, il y a quelque chose qui se passe."