Eleven a officiellement obtenu l’exclusivité pour le championnat belge jusqu’en 2025.

Pas d’entraînement jusqu’au 5 avril. La Pro League a tranché lors de son conseil d’administration de ce mardi. Cette décision fait écho à la situation actuelle et pourrait être prolongée.

Les membres de la Pro League ont également analysé les options pour jouer rapidement la 30e journée de championnat, la finale de D1B et la finale de la Coupe. Ils espèrent avoir des playoffs classiques mais pourraient également se contenter de cinq et non dix matchs.

L’Antwerp dit oui

Le CA a voté à l’unanimité le nouveau contrat des droits TV. Ils sont la propriété d’Eleven jusqu’en 2025. Les clubs du G5 ont consenti à un effort pour débloquer la situation avec l’Antwerp. Désormais, quand un club du K11 parvient à se qualifier pour les PO1 (au moins un par an), il aura droit à une prime d’un million. Le montant augmentera si plusieurs "petits" clubs sont en PO1.

Vu le contexte difficile, la Pro League a également décidé de payer immédiatement la seconde tranche de la contribution de solidarité de 800.000 euros au football amateur.

Des joueurs au chômage ?

Avec la suspension des entraînements, les joueurs n’ont plus rien à faire. Les clubs réfléchissent à une solution pour diminuer leurs pertes financières.

L’option du chômage technique est envisagée par certains clubs. Le club peut unilatéralement choisir cette voie. Les joueurs passeraient donc sous le régime de l’Onem avec un revenu plafonné à 2 756,76 euros brut par mois.

Une énorme différence, surtout pour ceux qui ont plus de 200 000 euros brut par mois. Plusieurs clubs aimeraient passer à ce régime vu les pertes actuelles mais oseront-ils froisser les joueurs au risque de les voir forcer un départ cet été ?